Top 5 des légendes urbaines japonaises

Le Japon est une île lointaine et mystérieuse. Avant de devenir un pays rempli de buildings et de businessmen, c’était la contrée des samouraïs, des arts martiaux et … des légendes urbaines.

Une légende urbaine est une forme moderne de folklore, une histoire qui est parfois considérée comme vraie, mais pas toujours, par son narrateur. Ces légendes font partie de la mémoire collective. Bien évidemment, malgré son nom, une légende urbaine ne se déroule pas forcément dans une zone urbaine. Le terme est juste utilisé pour différencier l’histoire moderne de l’ancienne.

Les japonais sont friands de légendes urbaines et ils en possèdent d’innombrables, voici un TOP 5 des légendes urbaines japonaises les plus flippantes. A vous de voir si vous êtes toujours prêt à visiter le Japon après avoir lu ça.

1) Kuchisake-onna, la femme à la bouche fendue

Kuchisake Onna

Durant l’ère Heian (794-1185) vivait une très belle femme, épouse d’un samouraï fort jaloux. Mais elle était également peu fidèle. Le samouraï fini par découvrir les multiples tromperies de sa femme. Déshonoré et trahi, il décida de la tuer en lui fendant la bouche des commissures jusqu’aux deux oreilles, tout en lui hurlant “Qui te trouvera belle, désormais ?”.

Aujourd’hui, on raconte que la femme à la bouche fendue apparaît la nuit avec un masque chirurgical pour cacher son “sourire” et une longue paire de ciseaux. Lorsqu’elle rencontre un homme, elle lui pose la question “Suis-je belle ?”. Si il répond non, il est tué sur le champ. Si il répond oui, elle retire alors son masque et demande “Même comme cela ?”. Répondre non signifie encore une fois la mort. Si l’homme dit oui, elle le suit jusqu’à chez lui avant de le tuer devant le seuil de sa porte. Le seul moyen de lui échapper est de lui dire qu’elle est une femme ordinaire, ni belle ni laide.

2) Le village Inunaki

Le village Inunaki

Il s’agit d’un mystérieux village se trouvant quelque part au Japon. A l’entrée du village, on trouverait un panneau indiquant “les lois constitutionnelles du Japon ne s’appliquent pas ici”. Les habitants du village vivraient de manière assez spéciale puisque l’inceste, le cannibalisme et le meurtre y seraient monnaie courante.

Pour des raisons inconnues, les appareils électroniques ne fonctionneraient pas dans le village. Tous ceux qui s’y sont rendu n’en sont jamais revenu.

3) La poupée O-kiku Ningyou

okiku-poupee

Cette poupée appartenait à une petite fille de 3 ans, morte de maladie en 1918. La famille déménagea par la suite et, ne sachant que faire de la poupée, ils demandèrent au monastère Mannenji de s’en occuper car il s’agissait du jouet fétiche de leur petite fille. Plus tard, on fit remarquer à un des moines que les cheveux de la poupée étaient devenus plus longs. Après vérification, ceux-ci avaient en effet poussés !

Le moine décida donc de couper les cheveux de la poupée, mais ceux-ci devinrent encore plus longs. Les cheveux ont alors été analysés et seraient d’origine humaine ! La poupée renfermerait donc l’âme de la petite fille, et elle se mettrait parfois à sourire. Chaque année, une cérémonie a lieu en l’honneur de la fillette et les cheveux de la poupée sont coupés.

4) Hitobashira

Hitobashira human pillar

Le mot Hitobashira signifie “piliers humains”. Au 17ème siècle, il était coutume au Japon d’enterrer des personnes vivantes dans les fondations ou les piliers des bâtiments. Ces sacrifices devaient contenter les dieux, qui bénissaient alors les constructions et leurs assuraient une vie plus longue.

Mais du coup, les bâtiments en question seraient toujours hantés par les esprits des pauvres bougres qui ont été enterrés.

5) Le tunnel Kiyotaki

Kiyotaki tunnel

Ce tunnel construit en 1927 serait hanté par les esprits des ouvriers morts durant sa construction, qui a eu lieu dans des conditions proches de l’esclavage. Le tunnel fait 444 mètres de long, ce qui le rend maudit puisque le chiffre 4 est un peu l’équivalent du chiffre 13 chez nous, sa prononciation étant la même que le mot “mort”.

Les fantômes du tunnel entreraient dans votre voiture pour vous faire peur, causant un accident. Chaque nouvelle victime se retrouverait coincée dans le tunnel, venant grossir le nombre d’esprits. Un miroir serait également disposé dans le tunnel. Si l’on voit un fantôme en regardant dedans, on meurt dans d’atroces souffrances.

Et pour en rajouter une couche, la longueur du tunnel changerait selon le moment de la journée !

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de