Top 5 des épidémies les plus meurtrières

Notre monde a toujours connu de grandes épidémies, maladies et pandémies qui ont tués des millions de personnes, et certaines sont mêmes encore présentes dans certaines régions…

On pense bien sûr au choléra, à la peste noire ou encore à la variole. Alors si vous avez peur de choper un virus, dites-vous que c’est certainement moins pire que ce Top 5 des épidémies les plus meurtrières de l’histoire.

1) La peste noire (1347-1352)

La peste noire

Causée par la bactérie yersinia pestis, la peste noire a tué entre 25 et 50 millions de personnes en Europe entre 1347 et 1352, soit 30 à 50% de la population. Pour votre gouverne, la peste bubonique se transmet par piqûre de puce et se caractérise par l’apparition d’un joli petit bubon à l’aine ou dans le creux de l’aisselle.

Pour ce qui est du traitement, les médecins de l’époque (qui n’étaient pas très au point) conseillaient brûler des troncs de choux et des pelures de coing, l’abstinence sexuelle et les processions religieuses pour éloigner les démons. Ça marchait bof.

2) La peste de Justinien (541-542)

La peste de Justinien

Comme la peste noire, la peste de Justinien a été causée par la bactérie yersinia pestis qui tua environ 25 millions de personnes à travers le monde, et tout particulièrement autour du bassin méditerranéen.

Importée d’Égypte via les cargaisons de grains où grouillaient tout plein de rats contaminés (yummy), la peste de Justinien avait comme particularité la nécrose de la main (yummy encore). Il s’agit de la première occurrence historique de la peste bubonique.

3) Le choléra (1817-2010)

Le choléra
Guerre des Balkans, 1912. Le choléra dans l’armée turque.

La choléra a fait 3 millions de morts entre 1817 et aujourd’hui. Strictement limitée à l’espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation.

La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours). La contamination est orale, d’origine fécale, par l’eau de boisson ou des aliments souillés.

4) La grippe asiatique (1956-1958)

La grippe asiatique

Identifiée pour la première fois dans la province du Guizhou en Chine, la grippe asiatique est née de la mutation des canards sauvages en les combinant avec une souche humaine de grippe.

Après l’Asie, elle s’est répandue un peu partout dans le monde causant 2 millions de décès selon l’OMS. Les États-Unis auront été l’un des pays les plus touchés avec 69 800 morts, mais l’épidémie aurait pu être encore plus meurtrière si un vaccin n’avait pas été rapidement trouvé.

5) La variole (-10000-1977)

La variole

Avec plus de 300 millions de mort, c’est l’épidémie qui a tué le plus de personnes. Elle est apparue en 10000 avant JC et a été éradiquée le 26 octobre 1977 (date du dernier cas connu en Somalie) grâce à l’OMS (Organisation mondiale de la Santé).

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de