Top 5 des histoires terrifiantes mais bien réelles

Histoires terrifiantes vraies

De nombreux films ont eu un succès incroyable avec des histoires terrifiantes. Tout le monde connait les films tel que The Conjuring, Chucky, Jason ou encore Freddy, mais rien de tel que des histoires bien réelles pour frissonner.

Et vous allez voir qu’en ce qui concerne la folie et l’imagination sordide de l’espèce humaine en matière d’horreur, la réalité dépasse parfois la fiction.
Cet article n’est évidemment pas pour les peureux.

1) Ed Gein, collectionneur de peau humaine

Ed Gein

Ed Gein, un tueur en série américain. Lors de son arrestation, la police américaine découvre chez l’homme neuf masques conçus en peau humaine ainsi que des abat-jours, des rideaux, des gants et des draps dans la même matière.

Tueur en série nécrophile, Ed Gein a notamment inspiré des personnages tels que Norman Bates et Leatherface, de « massacre à la tronçonneuse ».
S’il n’a officiellement tué « que » deux fois, il passe pour être l’un des tueur en séries les plus effrayants de l’histoire de la criminologie.

2) Les sœurs silencieuses… et meurtrières

Les soeurs silencieuses

June et Jennifer Gibson sont des jumelles galloises. Elles ont un trouble de la parole, ne communiquent et ne se comprennent qu’entre elles. Séparées à l’adolescence puis réunies à nouveau, elles écrivent des histoires étranges et se livrent à des activités criminelles pour se faire “entendre”.

Les deux femmes ont été envoyée à l’Hôpital Psychiatrique de Broadmoor où elles ont été confiné pendant 14 ans. June n’a commencé à parler qu’à la mort de sa sœur Jennifer, à 30 ans.

3) Irma Grese, la sadique des camps de concentration

Irma Grese

Irma Grese était gardienne dans les camps de concentration durant la 2e Guerre Mondiale. Sadique, elle coupait les seins des détenues et envoyait les plus belles d’entre elles dans les chambres à gaz. Elle a été exécutée pour crimes de guerre en 1945, à 22 ans.

4) Ed Kemper, le serial-killer mais pas que…

Ed Kemper

Ed Kemper est accusé du meurtre de dix personnes, dans les années 70. Il a commencé par ses grands-parents et terminé par sa mère. Plus de 30 ans après, ses souvenirs sont intacts, et donne des explications exactes sur tous ses meurtres.

Le meurtre de sa mère est le seul pour lequel il refuse de donner les détails complets. Il l’a tué à coups de marteaux dans le crâne, lui a tranché la gorge, l’a décapité, a arraché son larynx, qu’il a mis dans le broyeur du vide-ordure. Il s’est servi de sa tête comme cible d’un jeu de fléchettes. Sympa comme histoire ..

5) Nadine Baniszewski, la barbare

Nadine Baniszewski

Sylvia Marie Likens née le 3 janvier 1949 est morte le 26 octobre 1965 à l’âge de 16 ans. La jeune fille a été placée chez sa tante Nadine Baniszewski Gertrude par ses parents forains et donc en déplacement permanent.

Elle y sera insultée, torturée et mutilée par sa tante aidée de ses fils et d’autres enfants du quartier pour finalement être assassiné d’un violent choc sur la tête. La “tante” de Sylvia sera reconnue coupable de meurtre au premier degré et condamnée à la prison à perpétuité.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de