Le pont d’Overtoun, là où les chiens se suicident mystérieusement

C’est en Écosse, près de West Dunbartonshire, que se trouve un vieux manoir victorien connu sous le nom de Overtoun House. Cet imposant manoir fut construit dans les années 1860 par un dénommé James White. Après la mort de ce dernier, son fils John White, l’héritier des terres, passe un accord avec son voisine et fait bâtir le pont d’Overtoun, qui enjambe maintenant un petit ruisseau peu profond du nom de Overtoun Burn.

Ce pont, désormais célèbre sous les noms de “The Dog Suicide Bridge” ou “Leap Rover”, a été le théâtre de plusieurs suicides de chien. Selon les dires de ceux qui habitent la région, au moins une cinquantaine de chiens auraient délibérément sauté dans le vide, généralement toujours au même endroit, trouvant la mort 15 mètres plus bas. On raconte même que certains chiens, ayant survécu au premier saut, seraient remonter sur le pont afin de sauter de nouveau. Les chiens sauteraient presque toujours du même endroit : du coté droit du pont, et presque à chaque fois c’était durant une journée chaude et ensoleillée.

Overtoun bridge

Les curieux évènements entourant cette histoire commencent durant les années 1950-60, lorsque que certains propriétaires de chien racontent qu’ils ont vu leur chien enjamber la rambarde et délibérément plonger dans le vide, laissant leur maître médusé face au suicide de leur animal. Cette curieuse histoire gagna rapidement en popularité, et nombreux sont les  propriétaires de chien qui n’osa plus aller y promener leur animal. On raconte que si tous les chiens ne se suicident pas, ils ont généralement tous une attitude étrange lorsqu’ils traversent le pont.

Une cinquantaine de chiens se seraient suicidés depuis le début de cette histoire

Dog suicide bridge

En 1994, un évènement troublant relança la popularité du pont d’Overtoun, lorsqu’un résident de l’endroit, Kevin Moy, jeta son petit garçon du haut du pont, affirmant que son fils était l’anti-Christ. L’enfant, mortellement blessé, est décédé le lendemain. Son père quant à lui, s’est introduit dans le Overtoun House, prit un couteau de cuisine et tenta de s’ouvrir les veines. Il survécu à ses blessures et est maintenant interné. Selon lui, Satan a posé la marque du diable sur la tête de son enfant, et ce dernier aurait provoqué la guerre du Golfe.

Pour Donna Cooper, une écossaise d’origine, cette histoire doit être prise au sérieux. Son chien Ben, un colley, fait partie des victimes de ce mystérieux pont. C’est en 1995, lors d’une promenade que, sans avertissement, Ben a sauté par-dessus un parapet du pont de granit et est tombé 15 mètres plus bas, sur les rochers en contrebas.

«Sa patte et sa mâchoire étaient cassées et son dos a été brisé. Le vétérinaire a dit que le chien souffrait et ne s’en remettrait pas, nous avons donc dû le laisser partir », se souvient Donna.

Non seulement le cauchemar qu’elle a vécu était complètement horrible mais son jeune fils a, lui aussi, assisté à toute la scène. Ce fut une expérience traumatisante pour l’enfant en jeune age.

Kenneth Meikle peut sympathiser avec la famille Cooper parce que, lui aussi, a dû regarder avec horreur lorsque son golden retriever, Hendrix,  a sauté du pont même à peu près au même endroit. Heureusement pour lui, son chien est atterri sur un lit de mousse, ce qui a amorti sa chute. L’animal va bien et s’est totalement remis de sa chute.

«Je me promenais avec ma conjointe et les enfants quand tout à coup le chien a grimpé sur la rambarde et a sauté en bas. Ma fille a criée et j’ai couru vers la rive à l’endroit où le chien était couché. Nous avons réussi à le récupérer. »

Une femme du nom de Fiona Craig,qui explique que son compagnon à quatre pattes a couru vers le pont et a sauté. La même chose est arrivée à un autre écossais nommé Ken Low, qui visitait l’endroit et regardait la chute d’eau quand son chien âgé de six ans a monté sur le parapet  pour ensuite se jeter en bas.

La popularité de l’endroit ne cessa de s’accroitre et cette histoire devint de plus en plus connue. Rapidement la société protectrice des animaux ainsi que plusieurs enquêteurs des phénomènes paranormaux tentèrent d’élucider ce mystère. Cependant, aucune explication logique ou irréfutable ne fut trouvée.

Overtoun bridge dog suicide

Certains suggèrent que le fantôme d’une femme hanterait le pont, et que cette dernière pousserait les chiens à sauter en bas. Le pont s’est d’ailleurs forgé une solide réputation d’endroit hanté et mystérieux, de nombreux touristes font le détour pour venir le voir chaque année. Nombreux sont les médiums et les voyantes qui ont tenté de trouver une explication surnaturelle au problème. Dans la mythologie celtique, Overtoun est connu comme «le point faible» – un domaine dans lequel le ciel et la terre ont la réputation d’être proche. Certes, les chiens ont montré dans le passé à être plus sensibles que les humains. Ont-ils été “effrayés” par une force surnaturelle ou externe émanant du pont, et délibérément sauter à la mort?

D’autres ont avancé l’idée que le pont, étant fait en granite, possède des murets assez hauts, au travers duquel les chiens ne peuvent pas voir. Les chiens pourraient donc êtres tenté de grimper sur le parapet, sans se douter que c’est la mort qui les attends de l’autre coté.

Pont suicide chien Overtoun

Pont d’Overtoun, les recherches s’intensifient

Psychic Mary Armour a pris son propre labrador pour une promenade le long du pont pour tester la théorie. Cependant, elle n’a signalé aucun sensations inhabituelles. Il semblerait selon elle que le problème ne serait pas de nature surnaturelle ou psychique.

«Les animaux sont hyper-sensibles au monde des esprits, mais je ne me sentais pas toute l’énergie négative. »

En effet, Marie a dit qu’elle a éprouvé un sentiment de «calme et de sérénité pur», mais a admis que son chien a tirer vers le côté droit de la structure.

Le Dr Sheldrake prétend que les chiens peuvent sentir des choses qui échappe àa la logique de l’homme. Il cite une expérience dans laquelle la propriétaire d’un chien devait quitter la maison et laisser son chien dans la demeure. Elle devait retournée chez elle dès que le chercheur lui demanderait, mais en utilisant un taxe pour ne pas que son chien puisse reconnaitre le son de sa voiture. Seulement 11 secondes après que le Dr Sheldrake lui a dit de rentrer à la maison, le chien s’est déplacé vers la fenêtre, où il pouvait regarder et d’attendre son arrivée. Il y est resté la totalité des 15 minutes qu’il a fallu à la femme de se rendre à domicile, prouvant, selon le Dr Sheldrake, que les pensées et les intentions peuvent être transmises à des chiens.

Pont d'Overtoun

Il y a aussi David Sands qui a trouvé un candidat probable pour défier le pont. Celui-ci est allé cherché Hendrix, le chien connu pour avoir survécu à une chute, pour une promenade le long du pont. Hendrix était indifférent jusqu’à ce qu’ils arrivent à une extrémité du pont, là où le chien avait sauté plusieurs années auparavant. Hendrix, tendu, a étudié le mur. Mais le chien, âgé de 19 ans, n’a pas eu la force de faire beaucoup plus que cela, mais c’était assez pour suggérer une enquête plus approfondie.

David Sexton, de la Société royale pour la protection des oiseaux et de la faune, a trouvé de nombreux nids de visons. Ainsi, M. Sands mis en place une démonstration informelle avec dix chiens pour voir comment ils réagissent face à ces parfums. Sur un terrain préparé avec des objets contenant les odeurs de souris, d’écureuil, et le parfum de vison. L’un des chiens est allé à l’odeur d’écureuil, deux ont préférés jouer avec leurs maîtres, et les sept autres sont allés tout droit vers l’odeur de vison.

Il serait donc probable que les chiens soient attirés par la forte odeur des visions habitant cet endroit. Fait particulièrement intéressant avec cette théorie, c’est que les visions furent introduits sur ces terres au débuts des années 1950, soit, la période durant laquelle ont été rapporté les premiers suicides de chiens. Aussi, les incidents arrivent généralement par temps chauds et sec, alors qu’on sait qu’une telle température rend les odeurs plus perceptibles. Cependant, il faut beaucoup plus qu’une odeur pour convaincre une chien de sauter d’une hauteur de 15 mètres.

Que ce soit l’architecture du pont, l’odeur des visons, du fantôme d’une femme ou encore de plusieurs de ces facteurs réunis ensemble, cette histoire est des plus mystérieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*