Oak Island, le mystère de l’île aux chênes

Oak Island, littéralement « l’île du chêne », est une petite presqu’île située à l’est du Canada. L’histoire qui nous intéresse commence en 1795, le jour où l’attention d’un promeneur tranquille, le jeune Daniel McGinnis, est attiré par une dépression du terrain à proximité d’un vieux chêne, dans les branches duquel il aperçoit une sorte de poulie, du type de celles utilisées sur les bateaux.

Une découverte singulière

le lendemain, Daniel et deux de ses amis, qui connaissent comme lui les légendes locales sur les pirates et les trésors cachés, commencent à creuser.
Ils comprennent rapidement que le puits est fort singulier. En effet, au fur et à mesure qu’ils creusent, ils trouvent tous les 3 mètres une sorte de plate-forme en bois de chêne.

Arrivés à la troisième couche, ils sont contraints d’abandonner, car l’entreprise dépasse leurs forces.
Cela marque le début de la légende d’Oak Island ; des lors, ce puits s’appellera à jamais « Money Pit », le puits au trésor.

Au début du XIXe siècle, traitant fois aux rumeurs qui parlent d’un trésor caché, l’entreprise privée Onslow Company reprend les fouilles.
Elle découvre des couches de charbon et d’argile, mais aussi et surtout de fibres de coco ; or, les cocotiers ne poussant pas au Canada, celles-ci devaient provenir de bien loin…
À 30 m de profondeur, les ouvriers de la compagnie découvrent une énorme plaque de pierres gravées portant des inscriptions indéchiffrables. Il fait déjà nuit quand, en sondant le terrain sous la plaque avec un pied-de-biche, ils tombent sur quelque chose de dur : s’agit-il du coffre au trésor ?

Épuisé, ils décident de reprendre le travail le lendemain. Mais le matin suivant une surprise les attend : pendant la nuit, l’eau de l’Atlantique à inondé le puits.
Les tentatives pour le vider sont vaines ; c’est comme s’il fallait vider l’eau de l’océan tout entier.
De nouvelles tentatives se succèdent au fil des années (la dernière date de 1966), mais toujours sans résultats satisfaisants.

Carte Oak Island
Oak Island avec l’indication exacte de l’emplacement du Money Pit ; une toute petite presqu’île à proximité de la côte, à l’est de la Nouvelle-Ecosse, au Canada, dans la baie de Mahone

 

Un coffre impossible à atteindre

Plusieurs hypothèses ont été émises à propos du trésor que le puits d’Oak Island garderait jalousement. Certains sont convaincus qu’il s’agit du trésor de la couronne française d’autres sont persuadés qu’il s’agit de celui des Templiers, et même du Graal !
A l’inverse, d’autres personnes ont souligné d’étonnantes similitudes entre certains détails de l’histoire (les trois jeunes hommes et les caractéristiques du puits, par exemple) et la franc-maçonnerie, notamment concernant les allégories relatives au Temple du roi Salomon.

Aussi, Oak Island est truffé de puits naturels qui présentent les mêmes caractéristiques du Money Pit.
Quoi qu’il en soit, la légende du trésor du puits a fait d’Oak Island une destination touristique de choix et pour les habitants actuels cela ne fait aucun doute : c’est bien là le vrai trésor !

Des trésors engloutis

Nombreux sont les trésors engloutis au fond des mers depuis des siècles.
Aujourd’hui, si la haute technologie permet de localiser relativement facilement les épaves des navires, les remonter à la surface reste difficile.

Trésor sous-marin
À titre d’exemple, la “Flora de la Mar” partit en 1512 de Malaisie, en transportant un trésor dont la valeur actuelle serait de plus de 8 millions d’euros.
Après avoir fait naufrage au large de Sumatra, l’épave fut retrouvée au siècle dernier à 36 mètres seulement de profondeur, ensevelie cependant sous une couche de 15 mètres de vase.
Bien que disposant des instruments les plus sophistiqués, l’équipe chargée de récupérer la cargaison du navire n’a pu remonter que quelques statuettes et bijoux.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de