Le mystère de l’incident du Col Dyatlov

En 1959 une expédition de 10 étudiants et guides de l’Ecole Polytechnique de l’Oural disparaît mystérieusement près du Mont Otorten. A l’exception d’une personne qui avait rebroussé chemin pour cause de maladie, tous les randonneurs sont retrouvés morts dans des circonstances extrêmement bizarres.

Leur peau présente une couleur orangée, les cheveux ont viré au grisâtre, certains sont uniquement couverts de leurs sous-vêtements. Mais le plus étrange dans cette histoire, c’est que les corps se trouvent à près d’un kilomètre du campement. Seul deux étudiants portent des marques externes de blessures.

Une victime a la langue coupée et la tente du campement a été déchirée de l’intérieur. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que l’expédition quitte le campement si rapidement ? Attaque d’une tribu ou d’un animal sauvage ? Expérience militaire secrète ou OVNI ?

Mystère col Dyatlov

Les faits

En 1959, l’URSS est en phase de dégèle après la mort de Staline. Avec Nikita Khrouchtchev, une certaine liberté réapparait dans le pays et le tourisme sportif devient à la mode. Une expédition de 8 étudiants et de 2 guides de l’Ecole Polytechnique de l’Oural décide de se lancer un défi en affrontant le Mont Otorten à 1900km au nord de Moscou. Le parcours est classé en catégorie 3, soit difficile mais pas insurmontable pour des gens sportifs et habitués aux skis et à la randonnée.

L’expédition part de Sverdlosk (aujourd’hui Ekaterinbourg). Son but est d’atteindre le Mont Otorten, de longer les crêtes sur 100km au sud et de revenir sur Sverdlosk. Le départ est prévu pour le 23 janvier et le retour aux alentours du 12 février. Le chef d’équipe Igor Dyatlov est un randonneur expérimenté et toute l’équipe prend le train comme prévu le 23 janvier en direction de Ivdel, puis en camion jusqu’à Vizhay, dernier village avant d’attaquer les montagnes de l’Oural. Le 27 janvier l’équipe chausse ses skis et démarre son périple. Yuri Yudin, un des membres de l’expédition décide de rebrousser chemin suite à une maladie. Ce sera le seul rescapé du groupe…

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de