L’existence possible d’une vie extraterrestre

La Nasa en est persuadée: les preuves de vie extraterrestre ne sont plus très loin devant nous. Les scientifiques de l’agence spatiale américaine l’affirment: nous devrions prouver formellement l’existence d’une vie en dehors de la Terre avant le milieu du siècle.

L’humanité est à deux doigts de découvrir la vie extraterrestre, affirment des scientifiques de la Nasa. “Je crois que dans les dix prochaines années, nous découvrirons des signes importants de vie extraterrestre, et je pense que d’ici 20 ou 30 ans, nous en aurons la preuve formelle,” a déclaré Ellen Stofan, la directrice de la division des Sciences de la Nasa, en charge de l’exploration scientifique de la Terre, du Système solaire et de l’univers.

Invitée à s’exprimer lors d’une table ronde sur la recherche de mondes habitables et de vie extraterrestre, Stofan a indiqué que “dans la plupart des cas, nous disposons de la technologie nécessaire et nous sommes sur le point de l’implémenter. Donc nous sommes sur la bonne voie. Nous savons où chercher et nous savons comment chercher”.
Un optimisme partagé

L’optimisme de la directrice, rapporté par plusieurs médias américains, est partagé par d’autres experts de l’exploration spatiale. Lors de la même table ronde, John Grunsfeld, un ancien astronaute de l’agence spatiale américaine, s’est déclaré persuadé que le moment de la “grande rencontre” était proche.

“Je pense que nous sommes à une génération de la découverte de signes de vie dans notre système solaire et à une génération de la découverte de traces de vie sur une exoplanète”.

Ces observations s’appuient sur des évidences déjà démontrées. Des océans qui couvraient Mars à la calotte glacière d’Europe et Ganymède, les lunes de Jupiter, tout indique que la vie a pu – et pourrait – se développer autre part que sur Terre.
Un univers constellé de planètes habitables

De plus, les images captées par le télescope Kepler, spécialisé dans la recherche de planètes, vont dans le même sens: quasiment toutes les étoiles du ciel sont entourées de planètes et parmi celles-ci, beaucoup réuniraient les conditions nécessaires au développement de la vie.

Mais de la démonstration d’un potentiel favorisant le développement d’une vie extraterrestre à la collection de preuves réelles de vie, passée ou actuelle, le fossé est gigantesque. L’arrivée en 2018 d’un nouveau télescope spatial, le James Webb Spatial Telescope, pourrait accélérer le rythme des découvertes en permettant de faciliter considérablement l’étude des atmosphères des exoplanètes. N’en déplaisent aux solitaires, nous ne devrions bientôt plus être seuls dans l’univers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*