Les OVNIS sous-marins

La Terre est composée à plus de 70% d’eau. Des océans, des lacs, des rivières, en grande partie inexplorés. Ne serait-ce pas la cachette idéale pour un OVNI ? En tout cas, nombreux sont les témoignages concernant des OVNI sous-marins dans les dossiers du MUFON. Il est temps d’enquêter.

Le terme USO, Unidentified Submerged Object, est employé en anglais afin de désigner les OVNI qui sont observés dans un contexte en lien avec des étendues d’eau. En français, il existe plusieurs dénominations telles que OANI, Objet Aquatique Non Identifié, ou OSNI pour Objet Sous-marin ou Submergé Non Identifié.

Nous connaissons bien les OVNI volants vue les nombreuses observations faites depuis la nuit des temps, par contre, nous parlons beaucoup moins d’engins sous-marins mystérieux.
Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les forces navales du monde entier ont fréquemment relevés la présence d’engins sous-marins dont les performances sont bien supérieures à tout ce qu’elles possèdent elles-mêmes, c’est le même cas de figure entre les performances de la flotte aérienne et celles de certains OVNI.

Les formes observées ne semblent pas différer de celles d’OVNI habituels en anneaux, sphères, disques, soucoupes, triangles.
Les cas d’observation en profondeur marine sont obtenus le plus généralement par l’armée, discrète sur le sujet, au moyen des sonars qui ont d’ailleurs leurs propres limites et défauts. Il semble donc bien difficile de connaître la véritable proportion de cas ufologiques strictement liés aux étendues d’eau.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de