Les dernières nouvelles de l’Atlantide

L’être humain s’est toujours interrogé sur le commencement de l’humanité, l’origine de la planète, l’apparition de l’homme. Peut-on la dater ou trouver des preuves.
Quel degré de culture l’homme a-t-il atteint ? Un navire océanographique ultramoderne part à la recherche des traces du passé pour découvrir les dangers cachés au fond de la mer et découvrir comment un phénomène naturel peut détruire toute une civilisation.

Nous visitons des régions des forces de la nature ont toujours menacé la civilisation. Des chercheurs recueillent des données et conduisent des expériences sur les grands phénomènes naturels pour savoir ce qui a causé la pire catastrophe de l’Antiquité. L’apocalypse de l’Atlantide, le continent perdu.

La disparition d’Atlantide

Atlantide, continent perdu

Un géologue américain tente de résoudre enfin cette énigme. Un nom est indissociable du mythe des atlantes: celui de Platon le philosophe grec, celui qui a relaté la disparition de l’Atlantide, le continent perdu.

Une hypothèse récente, avancée par le journaliste italien Sergio Frau, remet en question la localisation même des célèbres colonnes d’Hercule, délimitant le monde connu des anciens grecs et au-delà desquelles se trouvait la mystérieuse Atlantide. Après plus de trois années de recherches bibliographiques, il est arrivé à la conclusion que c’est le géographe grec Ératosthène, vers 276 à 194 avant Jésus-Christ, célèbre pour avoir mesuré la circonférence de la Terre au moyen des ombres projetées par deux obélisques, qui a, le premier, placé les colonnes d’Héraclès au niveau du détroit de Gibraltar, c’est-à-dire deux cents ans après la rédaction du Timée et du Critias par Platon.

Selon Sergio Frau, les colonnes d’Hercule citées par le philosophe correspondraient plutôt au détroit de Sicile, faisant ainsi de la Sardaigne la nouvelle candidate pour l’Atlantide. On trouve d’ailleurs de nombreuses similitudes entre les deux îles, comme le climat, la végétation, les sources d’eau chaude, la présence de mines de cuivre et d’argent, la maîtrise du bronze.

La fonte des glaces aurait fait disparaitre Atlantide

Histoire Atlantide

Il y a 12.000 ans, le niveau de la méditerranée, prise en glace, se situait alors 100 mètres au dessous du niveau actuel. Ainsi, il est manifeste que, lorsque l’on prend en compte le niveau de la mer à l’époque supposée de l’Atlantide, il ne peut y avoir aucun doute sur le fait que les colonnes d’Hercule sont bien situées entre la Tunisie et la Sicile dont les côtes de l’époque formaient comme un détroit à la forme serpentine. On comprend que cet empire atlante était comme un continent archipélique dont faisait partie intégrante la Sardaigne.

Suite à un basculement soudain du pôle magnétique, la glaciation prend fin et le niveau de la mer remonte de 100 mètres environ. Si le déplacement du pôle magnétique s’est produit d’un seul coup, la fonte des glaces a très bien pu elle aussi s’avérer rapide et brutale, emportant tout sur son passage, et cela correspondrait bien à la description du déluge présent dans tous les anciens mythes, y compris celui qui balaie l’Atlantide.

Platon a parlé du continent de l’Atlantide, mais également Hérodote. Ce dernier insiste sur le fait que la mythologie grecque provient en partie de celle des atlantes et situe l’Atlantide à l’ouest de l’Afrique du nord.
L’un est philosophe, l’autre historien, pourtant, aucun des deux n’est pris au sérieux, malgré le fait que Platon est aujourd’hui encore considéré comme l’un des plus grands philosophes de l’humanité, et Hérodote toujours cité comme historien le plus brillant et le plus fiable sur les données de son temps.

L’île de Malte était rattachée à la Sicile qui elle-même était reliée à l’Italie, elle-même toujours relié au continent, à l’ouest le sud de la France et les ruines mégalithiques les plus nombreuses d’Europe, et à l’est avec le sud de la Bosnie où a été retrouvé une pyramide sculptée, intérieurement et extérieurement, à même une montagne.
Les temples de Malte à la forme circulaire et aux symboles de serpent et de spirale sont très proches, nous dirions même presque gémellaires avec ceux retrouvés à l’extrême sud de la Turquie actuelle, sur le site de Gobekli Tepe, dont les temples ont été datés de 10.000 ans avant J.-C.

Même forme circulaire des temples, le serpent est présent partout ainsi que d’autres animaux, on retrouve comme à Malte les statues de la Déesse-mère, l’écriture pictographique y montre de troublantes ressemblances avec certains signes hiéroglyphiques égyptiens.
Les mêmes signes pictographiques ont été retrouvés sur le site de Vinca et un peu partout dans les Balkans, ainsi que sur le site de Glozel et du site de la pyramide de Bosnie. Une grande civilisation a bien existé avant la civilisation de Sumer dans cette partie du monde. [Source]

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de