La légende du monstre du Loch Ness

Qui n’a jamais entendu parler du Loch Ness ? Ce petit lac d’Ecosse semble hanté par une créature aquatique que l’on appelle communément « Nessie ». Mais au-delà du mythe ou de la légende, si l’on se penche sur son histoire, il apparait que, bien avant le 20e siècle, des témoignages dignes de foi avaient été rapportés sur l’apparition d’un animal monstrueux dans cette zone. Qui plus est, ces témoins, qui avaient vécu à des siècles différents, avaient pratiquement tous la même description de la bête. Alors, mythe ou réalité ? Y-a-t-il vraiment quelque chose qui vit sous ce lac ?

Situation et décor

Le Loch Ness est un lac situé au sud des Highlands d’Ecosse. A quelques encablures de la ville d’Inverness. Long de 39km et large de 3km, le lac est bordé au sud et au nord par des montagnes. Sa profondeur peut atteindre plus de 200m. Dès que l’on arrive sur place, on est saisi par l’obscurité de l’eau, due principalement à sa nature et aux montagnes environnantes.

Lac Loch Ness

En effet, même avec un équipement de premier cri, le plongeur ne voit pas à plus de 2m sous l’eau. Le lac est rarement agité, il paraît calme, mais en regardant de plus près, on remarque une intense activité de bulles et de remous. Ajoutez à cela un peu de brume ou un temps pluvieux, autant dire que l’endroit semble curieux !

Témoignages

La première description de « Nessie » apparaît au VIème siècle, lorsque le moine irlandais St-Colomban aurait affirmé avoir aperçu une créature surgir du lac et replonger aussitôt. Il faut attendre ensuite le XVIe siècle pour avoir de nouveaux témoignages concernant le monstre. Tous attestent qu’ils ont vu une sorte de gigantesque serpent avec une ou deux bosses dans le lac l’espace de quelques secondes.

Le monstre du Loch Ness

Au XIXe siècle, plusieurs personnes indiquent avoir aperçu quelque chose dans le lac. Pour la plupart, ils avouent avoir vu le long cou d’un animal sortir de l’eau l’espace d’un instant. Mais c’est en 1895, que quatre personnes (deux pêcheurs, un forestier et un hôtelier), situées à des endroits différents, déclarent avoir vu comme une grosse salamandre sur le lac.

D’après tous les témoignages enregistrés, Nessie s’apparenterait plus à une sorte de Plésiosaure, qu’à un serpent de mer. L’animal possède une tête reptilienne, un long cou qu’il peut dresser à environ 2 mètres au-dessus de l’eau ainsi que de grands yeux. Il possède deux ou trois bosses sur le dos. La queue est mobile et elle crée des remous importants quand il nage.

Plésiosaure monstre du Loch Ness
Illustration d’un plésiosaure

Est-il possible qu’une telle créature vive dans le Loch Ness ?

Malheureusement non. Tout d’abord, l’anatomie du cou de l’animal ne lui permettrait pas de soulever sa tête hors de l’eau. Son long cou lui permettrait d’attraper des poissons dans les fonds marins, mais pas en surface. Deuxièmement, le Loch Ness ne suffirait pas à rassasié un animal de plus de 300 kilos. Or d’après les descriptions et les témoignages, l’animal devrait peser plus d’une tonne. D’autre part, les scientifiques estiment qu’ils n’auraient pas réussi à s’adapter à une eau gelée. D’un point de vue géologique, si des plésiosaures avaient survécu, ils auraient été congelés par la pression des glaciers.

Loch Ness monstre

Comment expliquer tous ces témoignages ?

Une théorie suggère que la nature de l’eau, de la végétation et surtout la pression font que des troncs d’arbres situés au fonds du lac sont chargés en gaz. Avec le temps, certains par la poussée d’Archimède remontent à la surface, et quand ils l’atteignent, le gaz emprisonné se trouve libéré (moins de pression) ce qui fait plein de bulles.

Les gens voient alors des grandes formes noires, des bulles et des remous, (comme un bouchon de liège qu’on lâche du fond d’un verre) qui, une fois le gaz échappé, se re-remplissent d’eau et coulent !!! Ainsi ils disparaissent au fond du lac !!!

Loch Ness Monster

Une autre théorie, serait celle d’un directeur de cirque, Bertram Mills, qui dans les années 30 serait venu fréquemment avec son troupeau d’éléphants faire trempette sur les bords du Loch Ness, lors des représentations à Inverness.

Comme les habitants du coin n’avaient jamais vu d’éléphants, et de surcroît en train de se baigner, il est fort possible qu’ils aient pris les pachydermes pour des monstres. Le dessin et la photo ci-dessous vous montrent comment on pourrait s’y méprendre.

Elephant loch ness monstre

Concrètement, le monstre, tel que l’on l’imagine, n’existe pas dans le Loch Ness. D’un point de vue scientifique, rationnel et logique, une telle créature ne pourrait pas vivre dans ce lac. Cependant, il est tout à fait possible qu’une espèce encore inconnue puisse déambuler dans les eaux sombres du Loch. On est loin d’avoir une connaissance complète du milieu aquatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*