Le mythe des cyclopes

Au sud de la Sicile, l´île de Malte abrite des structures mégalithiques assemblées par une mystérieuse civilisation préhistorique. Ces blocs rocheux seraient plus anciens que les Grandes Pyramides d´Égypte. Leurs bâtisseurs seraient-ils des géants légendaires à un seul oeil, les célèbres Cyclopes ?

Et ces êtres mythiques auraient-ils une origine extraterrestre ? Giorgio Tsoukalos, partisan de la théorie des Anciens Astronautes, se rend à Malte afin d´étudier structures rocheuses, gravures énigmatiques et… crânes allongés.

Détient-il enfin la preuve qu´une civilisation incroyablement avancée aurait vécue sur Malte dans un passé fort lointain – et aurait pu entrer en contact avec les fameux « anciens astronautes » ?

Histoire des cyclopes

Fils d’Ouranos et de Gaia , les Cyclopes étaient au nombre de trois : Argès (l’éclair), Brontès (le tonnerre) et Stéropès (la foudre). Doués d’une force étonnante, ils avaient un seul œil au milieu du front. Ouranos les mit aux fers, et les précipita dans le sombre Tartare.

Gaia s’en irrita et excita à la révolte les autres Titans, qui détrônèrent leur père, délivrèrent leurs frères, et mirent Cronos sur le trône. Mais celui-ci enchaina de nouveau les Cyclopes, et les enferma dans le Tartare, où ils furent gardés par le monstre Campé.
Plus tard, lorsque Zeus se fut révolté contre Cronos et contre les autres Titans, Gaia  lui prédit qu’il sortirait victorieux de cette lutte, qui avait déjà duré dix ans, s’il appelait les Cyclopes à son aide.

Après avoir tué leur gardienne Campé, Zeus brisa les fers des Cyclopes, qui, en récompense, lui confectionnèrent le Tonnerre, la Foudre et l’Eclair puis un casque qui rendait invisible pour Hadès, et un trident pour Poséidon.

Les Cyclopes périrent sous les traits d’Apollon, pour avoir forgé la foudre avec laquelle Zeus avait tué Asclépios.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*