Retrouvée en 1871 dans un puits de la vallée des rois aux côtés de quelques-uns des plus grands pharaons d’Egypte, une momie vieille de 3000 ans n’a toujours pas livré son secret. Jambes et bras liés, cet homme a, selon toute vraisemblance, connu une fin tourmentée. Sa grande taille et sa chevelure blonde suscitent l’interrogation des scientifiques, tout comme le fait que la momification ne s’est pas déroulée dans les règles de l’art.

Certains spécialistes avancent qu’il pourrait s’agir du fils de Ramsès III, âgé d’une vingtaine d’années au moment de son décès. Meurtrier de son père, il aurait été obligé de se suicider par empoisonnement, puis aurait ensuite été enterré secrètement, sans les honneurs dû à son rang.

Qu’est-il arrivé à la momie inconnue ?

En la démaillotant, les égyptologues ont eu un choc, le défunt semblait figé dans un cri de douleur et depuis une question persiste, qu’a-t-il bien pu arriver à cet homme ?

Les techniques du XXIème siècle vont peut-être apporter une réponse. La momie va être examinée à l’aide d’un scanner tomodensitométrique. En observant l’intérieur de son corps, on devrait mieux connaitre sa vie et les circonstances de sa mort. Les données seront analysées par Caroline Wilkinson, anthropologue. A partir d’un crâne 3D, elle va tenter de reconstituer le visage de la momie lors de son vivant.

Les dernières techniques mettront à l’épreuve de nombreuses théories qui fleurissent depuis plus de 120 ans.

Le premier examen de la momie a eu lieu en 1886, depuis les scientifiques se basent sur les conclusions d’une équipe d’origine Française constituée de Maspero un égyptologue et de Fouquet un médecin.

Les égyptologues ont étudié leurs rapports, c’est leur seul source d’information sur le sujet. Ce sera finalement grâce à ces rapports qu’ils démystifieront ou pas le secret de la momie hurlante.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de