La légende de Robin des Bois

La légende de Robin des bois a peut-être bercé votre enfance, comme il a bercé la mienne, mais l’on oublie trop souvent que toute légende a sa part de vérité et que tout mythe est souvent inspiré d’un fait avéré.

Selon la légende, ce personnage est un hors-la-loi au grand cœur qui vit caché dans la forêt de Sherwood et de Barnsdale, avec ses compagnons dont le célèbre Petit Jean.
Il est présenté comme un voleur justicier qui détrousse les riches nobles et fonctionnaires, comme le Shérif de Nottingham et le prince Jean Sans Terre, pour redistribuer ensuite son butin aux pauvres.

La légende de Robin des Bois

C’est au moyen-âge que cette légende est née, sous forme de balade, car peu savaient lire à l’époque. Mais tout de suite, le peuple s’est pris d’affection pour ce héros peu ordinaire. Toujours d’après la balade, c’est dans la région de Nottingham que Robin et ses compagnons détroussaient de riches habitants et dans la forêt de Sherwood qu’ils se cachaient. Ne leur restait après, plus qu’à redistribuer aux pauvres la fortune amassée.

Robin des Bois a t-il existé ?

Cette histoire est-elle authentique ? Une église est mentionnée dans une célèbre ballade, Robin serait venu y prier, puis un moine (qui aurait été pillé par les hommes de Robin) l’aurait dénoncé au très célèbre shérif de Nottingham dont le poste se trouvait tout près.

Robin aurait été ensuite arrêté, mais heureusement, ses amis seraient venus le délivrer. Revenons à cette église. Après de nombreuses recherches, il a été découvert que cette dernière n’avait pas encore été construite à l’écriture de la ballade, mais récemment, des fouilles ont été faites à même l’église et l’on s’est aperçu qu’il y avait d’anciennes fondations déjà présentes, une autre église sûrement.

Cela viendrait appuyer la thèse selon laquelle l’histoire de Robin ne serait pas une simple légende.

Robin des Bois

Ce n’est pas la seule preuve de la réalité de ce personnage, puisque non loin se trouve l’ancienne prison du compté. Au sous-sol se trouvent des galeries où l’on enfermait les prisonniers, mais une cellule a attiré l’attention, puisqu’elle est plus profonde que les autres.

C’est une oubliette dans laquelle on mettait les détenus (ils ne pouvaient en sortir qu’à l’aide d’une corde) et on les laissait ensuite mourir de faim. Mais pourquoi me direz-vous, cette cellule est-elle une preuve de la véracité de la vie de Robin des Bois ?

Et bien dans une autre balade, Robin aurait justement été enfermé dans une de ces oubliettes, ces amis seraient venus le délivrer à l’aide d’une corde avec laquelle il aurait pu se hisser jusqu’à la sortie.

Selon la même balade, Robin, après avoir été blessé, aurait été emmené par Petit Jean au prieuré de Kirklees pour y être soigné, mais au lieu de cela, une femme en aurait profité pour le saigner à mort.

Robin aurait tiré une dernière flèche avant de mourir en disant à Petit Jean de l’enterrer là où la flèche tomberait. Le prieuré de Kirklees existe bien et dans le jardin, on peut encore y voir aujourd’hui une tombe sur laquelle y sont inscrites quelques phrases stipulant qu’il s’agit de la tombe de Robin des Bois.

Vous l’avouerez, les coïncidences sont tout de même troublantes.

Russel Crowe est Robin des Bois
Russel Crowe interprète Robin des Bois dans le film sorti en 2010

Un vieux livre retrouvé dans une bibliothèque viendrait confirmer la théorie selon laquelle Robin aurait été un criminel endurci, infestant la forêt de Sherwood avec ses acolytes. Ils se seraient livrés ensemble à des vols, sans aucune impunité.

Selon certain, ce Robin-là serait celui dont aurait été tiré cette histoire, mais d’autres sont sûrs que ce nom était courant à cette époque. Quoi qu’il en soit, il sera très difficile de prouver qui est qui, qui a fait quoi etc. C’est une question qui ne trouvera sûrement jamais de réponse.

 

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de