Quand Hitler réécrit l’histoire du Titanic

Titanic est un film allemand d’Herbert Selpin et Werner Klingler sorti en 1943. Ce “Titanic nazi” est l’un des films les plus ambitieux jamais imaginé, car le IIIe Reich ne combattait pas seulement sur les champs de batailles, mais également sur grand écran, afin de justifier aux yeux du peuple la guerre et les génocides.

Ce film de propagande, voulu par Joseph Goebbels, met en scène le naufrage du Titanic, paquebot transatlantique britannique ayant heurté un iceberg en avril 1912. Derrière la tragédie, le film vise à condamner la cupidité des propriétaires britanniques du navire à travers le personnage de Joseph Bruce Ismay qui n’hésite pas à lancer son navire à toute vitesse dans l’océan Atlantique au mépris de la sécurité. À l’inverse, le lieutenant Petersen, officier allemand, s’oppose à ces méthodes et sauve le propriétaire du navire dans le but de lui faire payer ses crimes devant la justice.

Le “Titanic Nazi” : un début difficile

D’abord réalisé par Herbert Selpin, le film est terminé par Werner Klingler après le suicide du premier, arrêté pour avoir critiqué la Wehrmacht. Il ne sort cependant pas en Allemagne, Joseph Goebbels craignant qu’un film catastrophe puisse démoraliser la population, subissant alors les bombardements de la Royal Air Force. Il sort en revanche à Paris. Le film est diffusé en République fédérale allemande en décembre 1949, mais est retiré six semaines plus tard à la suite des protestations des autorités d’occupation britanniques. Il reste toutefois utilisé en République démocratique allemande, où il rencontre un grand succès.

Le film, très contesté sur le plan historique, s’est pourtant vu reconnaître par d’autres côtés. Ainsi, les plans de scènes de panique ont été repris dans le film Atlantique, latitude 41° de 1958. Les scènes de décor du grand salon et du dernier bal sont également intéressantes.

À partir d’images d’archives récemment découvertes et d’un journal jusqu’ici tenu secret, voici l’incroyable histoire d’un tournage hors du commun.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de