Hanako-San, la légende japonaise

Hanako-san est l’une des légendes les plus populaires et des plus effrayantes de l’archipel nippon. Dans le folklore japonais, Hanako-san, que l’on peut littéralement traduire par “Mademoiselle Hanako”, est une légende urbaine très populaire qui touche notamment les enfants et les adolescents.

En effet, la légende raconte celle d’une jeune fille qui hanterait les toilettes des écoles et des lycées. C’est d’ailleurs pour cette raison que la légende porte parfois le nom de Toire no Hanako-san (soit littéralement “Hanako-san des toilettes”).

hanako san toilet ghost

Les mythes qui planent autour de Hanako-san sont nombreux et variés. Chaque région de l’archipel possède sa propre version des faits, ainsi, l’apparence de Hanako diffère considérablement. Certains la décriront comme étant une jeune fille à l’allure typiquement écolière, les cheveux noirs coupés au carré, portant une chemisette blanche ainsi qu’une jupe rouge, tandis que d’autres la décriront davantage comme l’archétype du yurei : cheveux longs et noirs, bras pendant, vêtue d’une longue robe blanche.

Il existe ainsi de nombreuses versions de l’histoire originelle de Hanako-san.

Selon certaines versions, Hanako aurait été une jeune enfant assassinée lors de la seconde guerre mondiale

Celle-ci jouait à cache-cache avec ses camarades mais fut tuée par un bombardement alors qu’elle tentait de se dissimuler dans un cabinet de toilettes.
Hanako-San

D’autres en revanche voient plutôt Hanako comme étant une jeune fille, cette fois-ci plus mature, harcelée par un pervers proche (professeur, famille, etc.), tentant d’échapper à son agresseur, elle se retrouve dans un cabinet de toilettes mais c’est ici qu’elle se fait assassiner.
D’autres encore la voient comme une étudiante qui se serait volontairement donné la mort dans ce cabinet de toilette, ou bien qui aurait sauté de la fenêtre.

Dans tous les cas, le fantôme de la jeune Hanako n’a pas pu trouver la paix, puisque sa mort fut violente et qu’elle fut animée de sentiments fort lors de ses derniers instants.

Hanako San Legend

Ainsi donc, Hanako-san est réputée pour hanter traditionnellement le troisième cabinet de toilette du troisième étage, ce qui correspond dans la plupart des cas, aux toilettes des filles.

Il est également à noter que dans la majorité des versions de la légende, Hanako-san ne s’en prend pas directement aux enfants, à condition que ceux-ci ne s’amusent pas à la provoquer et évitent de la croiser dans les lieux où elle a l’habitude d’apparaître.

Hanako San

Selon la légende urbaine, il est prohibé de se placer face au miroir des toilettes du troisième étage et de prononcer trois fois le nom de Hanako-san sans quoi, elle apparaîtrait derrière le provocateur et l’emporterait avec elle dans les toilettes.

Si un élève désire utiliser les toilettes, il doit alors toquer trois fois contre la porte et doit demander avec précaution : “Est-ce que tu y es, Hanako-san ?”. Si celle-ci répond alors “Oui, j’y suis”, il est fortement déconseillé d’entrer sous peine de se voir aspiré avec elle dans le cabinet de toilette. Cette pratique n’est pas sans rappeler la légende européenne de Bloody Mary.

Japan Legend Hanako San

Au Japon, un certain nombre de tabous planent autour de ces “lieux d’aisance”, qui sont ainsi considéré comme des lieux sales, impurs. Les toilettes des écoles sont davantage touchées par ces préjugés, ce qui explique donc parfaitement l’existence du mythe qui tourne autour de Hanako.

La légende de Hanako-san, la jeune fille des toilettes, s’est fortement popularisée dans tout le Japon à partir des années quatre-vingt. Elle effraya sévèrement les élèves des écoles, qui évitaient ainsi avec précaution les toilettes du troisième étage. Depuis lors, elle est d’ailleurs souvent représentée dans les médias modernes : films, livres, bande-dessinées, etc.

Un commentaire

  1. merci…:)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*