Le grand projet Mars-One 2022

C’est sans aucun doute le projet le plus ambitieux mis sur pied pour la planète Mars. Un voyage sans retour pour 24 terriens débutera en mars 2022 afin d’y installer la première colonie humaine permanente.

Mars-One est le nom de ce projet fou d’un ingénieur en mécanique, Bas Landscorp. Son objectif, envoyer en 2022 la première colonie humaine vivre sur Mars. Seul problème, c’est un voyage sans retour. »Nous avons la technologie pour envoyer des hommes sur Mars et les garder en vie. En revanche, nous n’avons pas encore découvert celle qui leur permettrait de revenir sur Terre » a t’il expliqué.

Mars-One, un projet évalué à 5 milliards d’Euros

L’équipe de Mars-One n’est toutefois pas sans idée et s’est associée avec Paul Römer, le créateur de l’émission de télé-réalité Big Brother. Ils préparent un énorme programme mondial de télé-réalité qui devra permettre de suivre la sélection des futurs colons, leur voyage de huit mois jusqu’à mars puis leur vie sur place. Grâce aux droits télévisés et à la publicité, ils espèrent en tirer les 5 milliards d’euros nécessaires.

Mars-One

8000 personnes auraient déjà déposées leur candidature pour ce voyage sans retour. Pour être candidat, il d’être âgé de plus de 18 ans ,d’être en bonne santé et peut être de se faire à l’idée de ne plus jamais revenir sur Terre après son départ. La sélection s’annonce bien évidemment très compliquée car il faudra aux candidats être sélectionnés par des experts puis passer un entretien. Passé ces deux étapes, il leur faudra se mesurer aux pré-selectionnés de leur pays face aux caméras, il n’en sortira qu’un gagnant. Une fois choisi par son pays, il se confrontera aux candidats des autres pays dans de nouvelles épreuves télévisées. Enfin, au terme de 8 années de sélection, les 4 premiers sélectionnés quitteront la Terre pour toujours.

Les 24 astronautes seront divisés en 6 groupes de 4 et partiront chacun tous les deux ans. En 2036, tous devraient donc se trouver au sein la première colonie humaine sur Mars. Le projet est soutenu par de grands scientifiques comme le président de la Société spatiale néerlandaise Gerard Blaauw ou le Prix Nobel de physique 1999, le Néerlandais Gerard ‘t Hoofd. Il reste toutefois encore de nombreuses questions à examiner comme les éruptions solaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

quatre × 4 =