Le gang des phares, la légende urbaine

Vous avez sans doute déjà entendu parler de cette histoire: une voiture roule la nuit les feux éteints, jusqu’à ce qu’un automobiliste fasse des appels de phare pour le lui signaler. Dès lors la voiture commence à suivre le pauvre automobiliste jusqu’à provoquer un accident mortel. Retour sur une légende urbaine célèbre: le gang des phares.

L’origine de la légende du gang des appels de phares et rappel des faits

Gang des phares- légendes urbaines

L’histoire remonte à la fin des années 90 début 2000, à Montréal au Canada. Plusieurs messages commencent à se répandre sur la toile, repris avec plus ou moins de modifications mais concernant la même affaire. A l’origine, un soit disant message d’un officier de la police de Montréal avisant les automobilistes à se montrer très prudents à la tombée de la nuit.

En effet une bande de jeunes initierait les nouveaux adeptes de leur gang à un rituel qui peut parfois s’avérer macabre: ils doivent rouler phares éteints, jusqu’à ce qu’un automobiliste lui fasse des appels de phares. Après quoi, les nouveaux adeptes doivent prendre en chasse l’automobiliste bien attentionné jusqu’à provoquer un accident si ce n’est tuer l’automobiliste de sang froid.

Il est alors systématiquement conseillé de faire partager le message pour que l’info circule au maximum, créant un énorme vent de panique.

Ce qu’il faut retenir de cette légende urbaine

Cette légende est bien encrée aux Etats-Unis. Cependant, aucun cas similaire à cette histoire n’a été recensé et c’est la police de Montréal elle même qui le confirme. Par la suite, cette histoire a été maintes et maintes fois réadaptée, comme ce fut le cas en France ou le gang sévirait à Mantes la Jolie. Bien sur, rien n’est venu prouver la véracité d’une telle affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*