Vous devez vous identifier pour créer des messages et des sujets.

Oumuamua - Un vaisseau extraterrestre ?

L'objet Oumuamua, aux allures de caillou de 400 mètres de long sur 40 de large, repéré le 19 octobre 2017 par le télescope Pan-Satarrs1, à Hawaï, alimente de nombreux fantasmes.  En un an, son identité a plusieurs fois oscillé entre astéroïde et comète… pour finalement être présenté comme un vaisseau spatial muni d'une grossière voile solaire –un moyen de propulsion simple– élaboré par une civilisation extraterrestre !

Voile solaire venu d’ailleurs

Cette folle hypothèse est présentée par Shmuel Bialy, post-doctorant et son directeur le très célèbre Abraham (Avi) Loeb du centre d'Astrophysique de l'Université de Harvard. Ces chercheurs se fondent sur le fait que Oumuamua, premier objet interstellaire parvenant au sein de notre système solaire, se déplace à une vitesse intrigante : bien trop importante pour être expliquée par les forces gravitationnelles en présence, celles des planètes et astéroïdes du système solaire.

A cause de cette irrégularité, dans un premier temps, Oumuamua a été classé parmi les comètes. Ces astres en orbite très elliptique, en provenance des régions externes du système solaire, voient une partie de leur matériau s'évaporer tout en se rapprochant du Soleil. Ce gaz perdu les propulse, ce qui accélère leur mouvement. Mais les deux chercheurs se basent sur de récentes observations indiquant d'Oumuamua n'est pas une comète active.

Il faut donc expliquer ce qui accélère ainsi ce "cigare" céleste. C'est donc dans ce contexte que les deux astrophysiciens envisagent -sans trop y croire- l'hypothèse la plus farfelue : en l'absence de moteur, ce qui pourrait accélérer un tel objet pourrait être des voiles solaires, des panneaux fins qui reçoivent l'impulsion continue des photons du Soleil.

C'est ce procédé qui est examiné dans le cadre du projet Starshot soutenu par le milliardaire Iouri Milner rejoint par le physicien britannique Stephen Hawking, décédé en 2018. Starshot a pour objectif d'atteindre le système stellaire le plus proche proxima du Centaure à 4 années lumière.

Hypothèse farfelue, étude rigoureuse

Dès lors pourquoi ne pas imaginer qu'une civilisation extraterrestre ait pu utiliser cet objet de faible épaisseur comme voile solaire pour parvenir à la Terre ? C'est ce pas qu'ont franchi les deux chercheurs : calcul à l'appui ils montrent que si Oumuamua était une sonde en forme de voile solaire envoyé par une civilisation extraterrestre il pourrait parvenir jusqu'à des distances de plus de 16.000 années-lumière (soit 5 Kpc), de quoi explorer une grande portion de la Voie Lactée !

L'article des deux chercheurs a  suscité beaucoup de doutes, mais il faut reconnaître qu'Avi Loeb –considéré comme un des astrophysiciens les plus inventifs– est coutumier de ce genre d'études qui examinent de manière rigoureuse, dans le respect des lois de la physique, une hypothèse farfelue : dans un précédent article il avait envisagé l'émergence de la vie une première fois dans l'Univers peu après le Big-Bang, lorsque celui-ci avait tout juste autour de 15 millions d'années.

A l'époque le fameux fond diffus cosmologique –la première lumière de l'Univers, dont la température est aujourd'hui à 3K ( soit -271°C)– faisait régner une température de quelques dizaines de degré, propice à la vie. De quoi permettre l'émergence de la vie autour de la toute première génération d'étoile ! Encore une hypothèse invérifiable mais un exercice intellectuel salutaire.

[Source]