Pendant plusieurs décennies, les hommes se sont préparés à de longs voyages dans l’espace. Parallèlement, les scientifiques du monde entier ont essayé de copier les équilibres écologiques de la terre afin de posséder les provisions suffisantes et vitales en eau, oxygène et nourriture pour un voyage dans l’espace.

Ce documentaire nous plonge dans les années 1960 et révèle l’épisode historique des expériences russes qui ont pu contraindre des cobayes à être enfermés pendant un an dans une maquette de vaisseau spatial scellée. Nous découvrons également l’expérience américaine , “la Biosphère 2” : en 1991, un groupe de huit personnes a été isolé pendant deux ans dans une construction en verre qui contenait un modèle à petite échelle de la terre.

Enfin, le reportage lève le voile sur l’expérience russe et européenne récente “Mars 500” lorsqu’un équipage de six personnes était enfermé dans un tube métallique pour simuler un voyage sur Mars.

L’expérience Biosphère 2

Biosphère 2, est un site expérimental construit pour reproduire un système écologique artificiel clos situé dans le désert de l’Arizona. Biosphère 2 fut construite entre 1987 et 1991 par Space Biosphere Ventures. Cette structure avait pour but de tenter de recréer un écosystème viable à l’intérieur d’un immense dôme fermé. Il avait entre autres objectifs d’évaluer la faisabilité de biosphères identiques lors de la colonisation spatiale.

L’expérience a été baptisée Biosphère 2 en considérant que la Terre est « Biosphère 1 ».

Avec une superficie de 1,27 ha, c’est le plus grand système écologique fermé jamais construit. On y avait reconstitué différents écosystèmes : une forêt tropicale humide, un océan avec sa barrière de corail, une mangrove, une savane, un désert, un terrain réservé à l’agriculture, un habitat humain avec ses quartiers privés et ses lieux de travail, ainsi qu’un étage en sous sol pour les installations techniques. De l’eau chaude et froide circulait à travers un réseau de tuyaux indépendant, et l’énergie électrique était fournie par une centrale au gaz naturel.

L’expérience Mars 500

Mars500 est un programme expérimental russe simulant sur Terre les conditions rencontrées par un équipage lors d’une mission aller et retour vers la planète Mars. L’objectif est d’analyser les répercussions physiologiques et psychologiques d’un voyage de plus de 520 jours dans un espace restreint coupé du monde extérieur.

L’objectif du programme Mars500 est de collecter suffisamment de données, de connaissance et d’expérience pour préparer un jour une mission vers Mars. Ce programme expérimental fait intervenir de nombreuses équipes scientifiques russes et européennes rattachées principalement aux domaines médical et psychologique.

L’étude cherche notamment à déterminer les effets physiologiques et psychologiques sur les membres d’un équipage confiné dans un environnement restreint pendant une longue période. Les effets du stress, la régulation hormonale, les réponses immunitaires, la qualité du sommeil ou bien l’humeur sont par exemple des caractéristiques évaluées.

À l’exception de l’impesanteur et des radiations (liées au rayonnement cosmique et aux éruptions solaires), les conditions qui sont intégrées lors de ces missions sont proches de celles d’un réel voyage vers Mars.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de