Athéna, la déesse de la mythologie grecque

Athéna, déesse de la guerre, est la divinité la plus sage, la plus réfléchie, ancrée du côté de la raison. Elle est née du crâne de Zeus, casquée et arme à la main. Protectrice des héros, de l’État et des hommes, à qui elle transmet bon nombre d’inventions, c’est aussi une très belle femme qui attire les regards, comme ceux d’Héphaïstos, le dieu boiteux.

Elle s’oppose régulièrement à son grand rival, Poséidon. Au terme d’un concours, elle obtient à ses dépens les suffrages du peuple d’Athènes. Une seule fois, Athéna éprouva de la jalousie envers quelqu’un : Arachné. Cette jeune fille, experte en tissage, se vantait de filer bien mieux que quiconque, et même mieux que la déesse Athéna ! Voilà qui pour un Dieu, même pour la raisonnable Athéna, est difficile à entendre…

Déesse de la cité et de la sagesse, elle a comme emblème la chouette et l’olivier. Athéna est une déesse vierge protectrice des héros tels que Ulysse, Télémaque et Oreste. Elle aide Héraclès (Hercule) à compléter ses douze travaux, Elle aide aussi Persée à tuer la Méduse.

Elle protège les travailleurs et les artisans, et elle leur enseigne même comment fabriquer un navire et aussi un char. Elle est une experte en couture et en filage. Elle transforma Arachné en araignée pour avoir prétendu savoir filer mieux qu’elle.

Déesse de la sagesse, des sciences et des arts, elle était aussi une guerrière. Cependant elle se consacrait à faire cesser les différents de manière pacifique et si elle avait à prendre les armes elle n’était jamais vaincue.

Elle était une fine stratège et les chefs de guerre lui demandaient conseil. Elle inventa la flûte, la trompette, le râteau, le joug pour les boeufs. Elle enseigna aux femmes tous les arts qui les concernaient.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de