10 films d’horreur inspirés de faits réels

Depuis de nombreuses années, les films d’horreur occupent les salles obscures, pour le frisson qu’ils procurent, ce sentiment d’être témoin d’actes horribles tout en se rassurant : «il ne s’agit que d’un film, c’est du cinéma». Cependant, les cinéastes ont rapidement compris l’intérêt d’incorporer des éléments s’inspirant de la réalité ou tout simplement adaptés d’une histoire vraie.

1) The conjuring

The conjuring

The Conjuring se base en effet sur des faits réels en relatant un cas rencontré par un couple d’enquêteurs spécialisés dans le paranormal, ED et Lorraine Warren.
Le film de James Wan se concentre sur un de leur cas le plus connu, celui d’une femme hanté de Rhode Island en 1971.

2) Psychose

Psychose

Le chef d’œuvre d’Alfred Hitchcock avait marqué les esprits à l’époque par sa violence, tant physique que psychologique.
Figurez-vous que le roman sur lequel s’est basé Hitchcock pour son film s’inspirait largement de la vie d’Ed Gein.
Le boucher de Plainsfield était connu pour se travestir de la sorte. De manière plus ou moins directe, il influença aussi les films Massacre à la tronçonneuse et le Silence des Agneaux.

3) The girl next door

The girl next door

Le film s’inspire de l’histoire de Sylvia Likens, habitant à Indiana en 1965. Ses parents étaient souvent partis pour le travail, Sylvia était donc laissée à sa tante, Gertrude Baniszewski pour 20$ par semaine.
Sylvia est morte par un coup à la tête le 26 octobre 1965, la police a retrouvé le corps de la jeune fille, maigre, couverte de contusions et de brulures de cigarettes. Baniszewski a été arrêtée pour meurtre.

4) L’exorciste

L'exorciste

Ce film est basé sur un roman qui conte l’histoire de Roland Doe ou Robbie Mannheim. Il est né aux alentours des années 1936, vivait des le Maryland avec sa famille qui nota des changements étranges dans son comportement.

Des évènements surnaturels se sont produits, des photos de famille qui bougent seules et des bruits de grattement autour du garçon. Deux prêtres l’ont exorcisé, l’enfant parlait en latin même s’il n’avait jamais appris cette langue.

5) Wolf Creek

Wolf Creek

Wolf Creek est un film d’horreur australien, il raconte l’histoire de trois randonneurs qui vont croiser la route de Mick Taylor incarné par John Jarrat.

Il dépèce ses victimes une fois qu’il les a attrapé… C’est une histoire vraie, celle d’Ivan Malat qui traquait les randonneurs dans les montagnes australiennes ! Contrairement au film, Ivan Malat ne dépeçait pas ses victimes, mais ses pratiques étaient tout aussi affreuses…

Il poignardait ses victimes à la base de la colonne vertébrale pour les paralyser. Il achevait ensuite le travail en poignardant, frappant ou en décapitant ses victimes. Pour finir, il lâchait les corps dans le désert.

Ivan Malat tua au moins 7 personnes. Il a ensuite été identifié par Paul Onions, une victime qui réussit à s’échapper. Il fut condamné le 27 Juillet 1997 à plusieurs peines de prison à perpétuité et un supplément de 18 ans.

6) Chucky

Chucky

L’histoire de Chucky peut paraître totalement absurde mais elle a été inspirée par une vraie poupée appelée Robert.

En 1903, Robert Eugène Otto reçoit une poupée en cadeau, il la nomme comme lui et deviennent inséparables. La poupée avait sa propre chaise à table et dormait avec Otto la nuit.

Peu de temps après les parents d’Otto entendaient des voix qui venaient de la chambre de son fils, ce n’était pas celle de son films ! Otto accusa la poupée pour ces bruits.

En grandissant, Otto ne lâcha pas sa poupée… Il mourra en 1970 mais la poupée resta dans la maison. Les nouveaux propriétaires déclarèrent que le jouet changeait de visage et émettait des bruits.

En 1994, la poupée Robert dut confiée au musée de Fort East Martello où elle repose derrière une glace.

7) La colline a des yeux

La colline a des yeux

Une famille en route vers la Californie emprunte un raccourci dans le désert qui les mène tout droit dans la gueule d’une tribu de consanguins cannibales planqués dans les collines.

Ce film culte du réalisateur de Scream s’inspire de la légende d’Alexander “Sawney” Bean, un Écossais qui aurait vécu au XVe ou XVIe siècle.

A la tête d’un petit clan d’une quarantaine de personnes, il s’installa dans une grotte de la campagne écossaise. La nuit, ils enlevaient des gens et les mangeaient.

8) Amityville

Amityville

La famille Lutz emménage dans une jolie maison au bord d’une rivière. Une jolie maison dans laquelle a eu lieu un massacre l’année d’avant. A partir de là ils subissent toute la panoplie de phénomènes paranormaux et s’enfuient moins d’un mois après leur emménagement.

Le film se base sur le témoignage du couple Lutz qui affirme dans un livre avoir été les victimes de voix bizarres, de courants d’air glacés et de croix inversées dans leur nouvelle maison.

9) L’exorcisme d’Emily Rose

L'exorcisme d'Emily Rose

Des exorcismes il en existe encore, il en existait beaucoup, et il n’est donc pas anormal de voir certains récits adaptés au cinéma. Mais l’histoire de celui d’Emily Rose est particulièrement effrayant puisque la jeune fille n’y survit pas.

Si les noms ont été changés et l’histoire romancée, le film se bas sur la mort d’Anneliese Michel, une jeune allemande qui décéda après plusieurs semaines d’exorcisme et de maladie.

Un film plus réaliste sorti l’année suivante relate le procès qui suivit et les accusations de négligences médicales qui furent portée contre les deux prêtres et les parents de la jeune fille.

10) The town that dreaded sundown

The town that dreaded sundown

C’est un film de série B de 1976, on y voit un homme qui porte une capuche sur la tête et tire au hasard sur des personnes.

C’est en 1946 que les évènements se passèrent, cet homme tua 8 personnes en l’espace de 10 semaines. Il ne fut jamais retrouvé et les victimes qui s’en sont sorties expliquèrent qu’un tueur déguisé en fantôme les avait attaqué. On ne retrouva jamais le meurtrier.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de